Une tribune pour les luttes

Campagne BDS

Grand jour pour BDS en France : les militants de Mulhouse relaxés !

Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre l’apartheid israëlien !

Article mis en ligne le jeudi 15 décembre 2011

Jeudi, 15 Décembre 2011

Ce jeudi 15 décembre 2011 fera date dans l’histoire de la Campagne en France. Le tribunal de Mulhouse vient en effet de relaxer les douze militants poursuivie pour leur participation à la Campagne BDS.

Ils étaient poursuivis par les officines habituelles courroies de transmission de la politique de l’Etat d’Israël, ainsi que par la LICRA, pour « discrimination et incitation à la haine et à la violence envers un groupe ou une nation » pour avoir participé à deux actions de boycott de produits israéliens dans le magasin Carrefour Illzach.
Ce procès faisait suite à de nombreux autres pour des motifs similaires (à Perpignan, Paris, Bordeaux, Pontoise), et précède d’autres qui ont été reportés.
Après une longue audience portant sur les questions de fond, le dernier jugement, celui du tribunal de la 17ème Chambre correctionnelle du Palais de Justice de Paris le 8 juillet, avait déjà relaxé la militante qui était poursuivie.

D’autres militants seront amenés à comparaître devant les tribunaux le 8 mars à Paris, 15 mars à Bobigny, 28 mars à Pontoise ainsi que le 24 mai prochain à Perpignan :

HIER COMME DEMAIN, SOLIDARITE AVEC TOUS LES MILITANTS POURSUIVIS DE LA CAMPAGNE BDS !

BOYCOTT, DESINVESTISSEMENT, SANCTIONS CONTRE L’APARTHEID ISRAELIEN !


France/boycott de produits israéliens : douze accusés relaxés

Jeudi 15 Décembre 2011

La justice française a relaxé jeudi douze militants jugés pour avoir appelé au boycott de produits israéliens lors de deux rassemblements dans un supermarché du Haut-Rhin, dans l’est de la France.

Le procureur de la République de Mulhouse avait requis 500 euros d’amende contre chacun des prévenus, poursuivis pour "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence".

"On est forcément déçu, le tribunal a préféré suivre une décision rendue par le tribunal de Paris plutôt que de se conformer à la majorité des décisions, dont celle de la Cour européenne, qui vont dans notre sens", a réagi Me Rodolphe Cahn, avocat d’une association de lutte contre l’antisémitisme (Licra) qui avait notamment déposé plainte.

En juillet, le tribunal correctionnel de Paris avait relaxé une militante de la cause palestinienne jugée pour avoir mis en ligne une vidéo tournée dans un supermarché d’Evry (banlieue parisienne) appelant au boycott des produits israéliens.

Le tribunal avait estimé que la campagne, soutenue par des personnalités "non susceptibles de se voir imputer une attitude hostile vis-à-vis du peuple israélien", ne constituait pas une "provocation à la discrimination, la haine ou la violence contre un groupe de personnes à raison de son appartenance à une nation".

Le procès des militants de Mulhouse, qui se revendiquent de la campagne internationale "BDS" (boycott, désinvestissement, sanctions), avait été reporté à quatre reprises depuis 2010. Lors de l’audience, le 17 novembre, les prévenus avaient dénoncé le fait qu’Israël exporte des produits issus des colonies juives en Cisjordanie en les faisant passer pour des produits issus de son territoire internationalement reconnu, ce qui leur confère les mêmes avantages douaniers que les produits israéliens.

Jeudi 15 Décembre 2011

(Source AFP)

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1010